Festifamilles 2012

Samedi 20 octobre 2012

Festifamilles

journée CAF Caisse d'Allocations Familiales du Rhône

place Roger Rousset à Villefranche sur Saône

 

 

Janimaville participe à Festifamilles

de 14h30 à 16h30

histoires contées, chansons

 

+ toutes les infos sur le dépliant

 

Poèmes de Danièle Bertrand-Laget

rédigés spécialement pour la participation de Janimaville

à Festifamilles :

 

Quatorze Ans

Petite –fille tu pleures  on a cassé ton cœur

sur ton visage les larmes tracent leurs passages

Tu pleures sur la vertu que tu as perdue

tu n’as pas voulu mais lui il a su

Profiter

 de ta fragilité de ce manque "d’aimer"

tu as oublié les conseils de tes ainés

tu as rêvé qu’il était Preux  chevalier

vous avez été un peu fous  c’ est tout


Ma Petite-enfant  où donc est ta maman

pourquoi aujourd’hui  a t il fuit

pourquoi te sens-tu si seule maintenant

tu as  peur  mais ça n’ est plus l’ heure

Tu dois assumer ton erreur
 

Petite-enfant tu n’as que quatorze  ans

bien trop jeune  pourtant pour ce sentiment

pour ce remords de grand  pour ce tourment

à qui confier  ton secret   tes regrets
 

Tu te sens si coupable  si misérable
 

Cette vie est déplorable

tu vas devoir être raisonnable

tu vas devoir affronter le jugement  

le mépris  le chagrin  de tes parents
 

Petite-fille il faut ranger tes poupées
 

--------------------------------------------------------

Violences


Dans chaque maison

sous chaque sourire

             il y a

             si souvent

             de pauvres gens
 

blessés dans leurs vie

violentés dans leurs cœurs

agressés dans leurs chairs


l' aube les pare de tatouages

sculptés d' un fusain déteint
 

Pourquoi ces cris violents

un cri pour moi c'est la vie
 

Pourquoi ces gestes qui dressent

barrières barreaux sans repos
 

Pourquoi ces mains tendues

aux doigts crochus
 

Faucheuses de vie, faucheuses d' amour

elle est nue la violence dans la rue
 

Il est si doux d'entendre

le temps sonner au beffroi
 

la nuit tire ses velours sur l' amour

et le jour éraille l' instant

de diamants sans argent

comme ils sont

le geste qui caresse

la voix qui murmure

La nature  se   gonfle de vie

même si l'orage surgit
 

il y a la vie

la vie qui sourit
 

souris ami qui passe

souris à l' homme qui pleure

souris à la femme voilée de gris

amis

 les enfants supplient

          plus de cris

          plus de barbarie
 

-------------------------------


Petites-filles


Petite –fille

Qui veut devenir

Trop tôt

Trop vite

Une femme

Regarde ton visage dans la glace

Pourquoi du Rimmel

Il  noit ton joli regard  

Pourquoi

Ce  décolleté

Trop prononcé

Pourquoi ce pantalon taille trop basse

Qui souligne trop

La forme de tes hanches

Pourquoi cet air coquin

Pourquoi !! Pourquoi !!


Enfant

Tu as bien le temps

De narguer le temps

Les instants sont précieux

Comme des cailloux bleus

A semer pour être heureux

Ne sais-tu pas

Qu’il ne faut jamais débusquer le loup !!  

  D B Laget

 
 



Réagir


CAPTCHA